Créée en 1960 par Alfonso Caycedo, la sophrologie est la science de l’harmonie de la conscience.

Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale adaptées, la sophrologie permet à chacun.e de trouver de nouvelles ressources en soi et d'améliorer sa qualité de vie.

Elle s'appuie essentiellement sur l'hypnose thérapeutique, la relaxation progressive de Jacobson, le training autogène de Schultz.

Etymologiquement, sophrologie vient de trois termes grecs :
SOS exempt de maladies, équilibre, harmonie.
PHREN diaphragme, âme affective et par extension, esprit, conscience.
LOGOS science, étude, discours.

La sophrologie est une technique psycho-corporelle destinée à développer la conscience d’une personne à travers l’écoute de ses ressentis. Elle permet de développer son potentiel, d’amplifier son bien-être, d’améliorer sa condition en cas de maladie ou de maîtriser un comportement pathologique.

Elle agit sur la personne dans sa globalité tant au niveau mental, physique qu’émotionnel pour équilibrer, harmoniser ses ressentis et émotions afin de développer une conscience de soi apaisée et sereine.

La sophrologie utilise 3 procédés:
la respiration contrôlée
la détente musculaire
la suggestion mentale

Accessible à toutes et tous (dès 6 ans).

Elle se pratique en toute autonomie, débout, assis.e ou allongé.e.
Elle utilise la respiration, la détente musculaire et la visualisation d’images positives à travers des exercices simples, faciles et adaptables aux besoins et/ou contraintes physiques.

La sophrologie est une thérapie brève, en fonction de la demande, il faut prévoir entre 8 et 15 séances.

  • Se détendre, retrouver un état de bien être
  • Rester concentré, améliorer sa mémorisation
  • Travailler sur la performance
  • Se préparer à un examen
  • Améliorer sa confiance en soi, son estime de soi
  • Positiver et renforcer sa motivation
  • Lâcher prise, prendre du recul
  • Gérer les effets des émotions
  • Projeter positivement un événement
  • Améliorer le sommeil…


La sophrologie ne se substitue pas à un traitement médical et / ou psychologique et peut être complémentaire à d’autres accompagnements thérapeutiques.